Jeudi 18 décembre 2014 — Dernier ajout mardi 13 janvier 2015

Atouts, faiblesses, opportunités et menaces des systèmes de gestion des risques naturels en forêt dans les régions du projet FORRISK

Atouts, faiblesses, opportunités et menaces des systèmes de gestion des risques naturels en forêt dans les régions du projet FORRISK

Atouts
Faiblesses
Une Union Européenne qui favorise les contacts, les échanges et les coopérations entre régions

Des réseaux d’acteurs de différents corps professionnels qui permettent une protection et une réponse au risque structurée et rapide à l’échelle régionale et locale

Des stratégies et des procédures organisées à l’échelle régionale

Des efforts de suivi des risques pour beaucoup de régions (pas forcément pour tous les risques et toutes les régions)

Des initiatives de concertations entre acteurs : commissions, projets…

Un nombre et une taille de propriétés privées qui constituent parfois un frein pour la gestion forestière et la mise en place de solutions communes

Une inégalité de gestion et de connaissance des risques pour certains aléas et dans certaines régions

Un cloisonnement et une grande hétérogénéité entre les systèmes de gestion des risques entre les pays voire les régions

Une inadéquation ou une différence de perception des risques par les acteurs du territoire

Une multiplicité et une complexité de la législation qui constituent parfois un frein à la gestion forestière et la gestion des risques

Une absence de plans de gestion de crise pour de nombreux aléas

Une absence de système d’évaluation de la gestion des risques

Opportunités
Menaces
Une approche de la gestion des risques naturels à l’échelle européenne ou par grandes zones européennes (méditerranée, atlantique, Scandinavie etc.) en particulier pour les risques à large ampleur

La construction d’un système assurantiel commun (privé ou mutualisé par la filière)

Une harmonisation du suivi pour les différents risques afin de pouvoir comparer les régions ; voire une utilisation d’outils communs

Une intégration des risques dans la gestion forestière : grâce à des outils d’aide à la décision multirisques et régionalisés

Un développement forestier et une valorisation des forêts cultivées, en faveur de la protection des forêts

Un travail à l’échelle du bassin de risque

Des changements globaux : changement climatique, usage du sol, urbanisation, exode rural, marché du bois, pratiques forestières

Des difficultés à affirmer et parfois à défendre les intérêts de la forêt auprès des pouvoirs publics

Des aléas très élevés dans certaines régions qui peuvent décourager les sylviculteurs

Une certaine homogénéité entre les forêts ou la présence de grands massifs mono spécifiques, plus vulnérables à certains aléas

Dans la même rubrique...

Participez à la vie du site !