Jeudi 18 décembre 2014

Asturies

Systèmes de gestion des risques naturels en forêt aux Asturies

Description et analyse des systèmes de gestion des risques naturels en forêt aux Asturies

Cliquez sur les différents organismes pour visualiser leurs activités



Atouts, faiblesses, opportunités et menaces des systèmes de gestion des risques naturels en forêt aux Asturies


Forces
Faiblesses
Des outils de cartographie et de nouvelles technologies pour la prévision et l’organisation

Un réseau d’acteurs et une stratégie de prévention et de lutte contre les feux de forêt bien développée

Des documents cadre qui sont liés : plan national d’actions contre la désertification ; stratégie forestière espagnole

Des plans de gestion : pour la forêt, le gibier

Une expérience d’une partie de la population dans la gestion forestière

Des organismes dédiés à la gestion des risques : BRIF, Brigade du feu des Asturies, associations et fédérations de chasseurs

Des inventaires du MAGRAMA (réalisés par le laboratoire de santé des végétaux) qui permettent le suivi de la santé des forêts

Une coopération avec la recherche

Un réseau de volontaires difficile à maintenir

Une faible présence humaine dans de nombreuses zones (principalement des propriétaires forestiers) et donc peu de personnes se sentant concernées par le risque (érosion, gibier, feu de forêt)

Un manque de connaissance et d’expérience dans la dégradation du sol et peu de spécialistes

Un déclin du nombre d’adhérents aux sociétés de chasse

L’absence de prédateur naturel, l’exode rural, le changement d’usage du sol

Un nombre important de propriétaires forestiers et d’agriculteurs qui ne facilite pas les actions communes et concertées et qui nécessite une communication efficace

Peu de prévention et de recommandation

Opportunités
Menaces
Un climat atlantique avec des températures douces et des précipitations importantes en faveur de la production forestière

La mise en place d’un meilleur système assurantiel

Une amélioration du suivi : mise en place d’un réseau de tour de gué pour améliorer la surveillance (vérifier la pertinence avec la pente)

Des ressources en eau

Une forêt de production donc bien entretenue

Un couvert forestier et biodiversité importante

Des pâturages de montagne : couvert végétal sur le sol

Le changement climatique

Une topographie qui favorise l’érosion du sol et ne facilite pas l’accès aux forêts ce qui augmente la vulnérabilité des forêts aux incendies et au gibier

Des forêts sujettes à de nombreux risques qui interagissent entre eux, notamment les feux de forêt et l’érosion

Des phénomènes augmentant le risque d’érosion s’ils ne sont pas sous contrôle : urbanisation, industrialisation, élevage intensif, déforestation

Un manque de gestion forestière et de gestion des risques en adéquation avec le potentiel forestier

Des forêts majoritairement formées d’une essence ce qui les rend plus vulnérables aux ravageurs

Participez à la vie du site !