Jeudi 18 décembre 2014

Midi-Pyrénées

Systèmes de gestion des risques naturels en forêt en Midi-Pyrénées

Description et analyse des systèmes de gestion des risques naturels en forêt dans la région Midi-Pyrénées

Cliquez sur les organismes pour visualiser leurs activités



Atouts, faiblesses, opportunités et menaces des systèmes de gestion des risques en Midi-Pyrénées


Forces
Faiblesses
Un réseau de correspondants observateurs composé de professionnels de terrains volontaires issus de divers organismes forestiers qui ont une bonne connaissance du territoire et de ses acteurs. Ce système est performant d’un point de vue économique.

3 000 à 4 000 observations annuelles (sur toute la France) ce qui permet un suivi des ravageurs et une importante base de données historiques

La recherche (qui tient une place importante dans la protection de la santé des forêts) est très liée au DSF (organisation centrale de la santé des forêts)

Un Service de Restauration des terrains de montagne dans les Pyrénées pour la gestion du risque érosion

Des commissions locales d’écobuages dans les Pyrénées pour encadrer l’une des causes de départ de feu de forêt en Midi-Pyrénées

Une filière professionnelle bien organisée pour la gestion de crise post-tempête

Un système de protection des forêts qui, hormis pour le risque gibier semble bien adapté au niveau de risque

Un réseau de correspondants observateurs parfois difficile à maintenir (rotation du personnel pouvant entrainer une difficulté de maintien des compétences techniques ; correspondants qui dépendent avant tout de leur structure d’origine et dont l’implication peut varier)

Faible représentation des forestiers dans les instances de chasse

Opportunités
Menaces
Forêt diversifiée qui rend les massifs moins vulnérables aux aléas biotiques et abiotiques

Amélioration du suivi populations de gibier avec un système objectif qui permet de rassembler forestiers et chasseurs afin de discuter de la stratégie et non plus uniquement des chiffres.

Amélioration de la concertation entre forestiers et chasseurs => le projet Sylvafaune (actuellement en test) va dans se sens là

Création d’un système d’information géographique et de base de données mutualisée au niveau européen pour le suivi des ravageurs

Les propriétaires forestiers sont conscients que la forêt est soumise à de nombreux risques, ils sont donc préparés à avoir des comportements adaptés.

Effets du changement climatique : aggravation potentielle de plusieurs aléas

La perception des propriétaires face aux risques est multirisques, sans disposer de réponses à chacun d’eux ; notamment avec la montée des risques liés au changement climatique.

Multirisque : présence de zones soumises au risque de scolytes, risque accentués par des dépérissements liés à des sécheresses et par les dégâts de Klaus

Dispersion de la propriété forestière : la superficie minimale d’un seul tenant pour se réserver le droit de chasse est rarement atteinte

Une pression du gibier importante sur la régénération qui peut finir par décourager les sylviculteurs

Échanges commerciaux qui facilitent les nouvelles introductions

Participez à la vie du site !